Marché monétaire et politique monétaire

2 et 3 octobre 2015 – Colloque

Présentation

Ces journées scientifiques sont destinées à tirer les conclusions des séances de  l’Atelier « Marchés monétaires et politiques monétaires » qui se sont tenues chaque année depuis 2013.

Cet atelier a réuni des historiens spécialistes de l’histoire économique et des économistes spécialistes de l’histoire de la pensée économique autour de la problématique suivante :

Le marché monétaire, comme lieu d’échange de la liquidité entre les banques et entre les banques et la banque d’émission/centrale, est une notion difficile. Il combine à la fois la dimension du marché, mais un marché très particulier, puisque très souvent (mais pas toujours) organisé autour d’une banque centrale et une dimension politique (puisque la politique monétaire y trouve son domaine d’application), mais une politique très particulière dont le degré d’autonomie reste curieusement à l’abri des débats qui caractérisent la politique budgétaire et fiscale.

Les évènements récents ont incité les économistes à revenir sur l’étude de ce marché et sur des questionnements théoriques qui lui sont liés tels que la formation des taux d’intérêt et la notion de liquidité. Ainsi, les économistes aujourd’hui qui cherchent à mettre en accord la théorie économique avec les pratiques bancaires constatées, renouent avec une tradition plus ancienne que des historiens de la pensée économique ont étudié.

De leur côté, les historiens économistes se sont penchés depuis longtemps déjà sur la question de la formation des taux d’intérêts sur les marchés de l’argent. L’examen des pratiques des politiques monétaires avant et après l’apparition des banques centrales, l’étude de l’évolution de la monétisation et de la bancarisation des économies depuis l’Ancien Régime n’ont cessé de révéler l’importance du marché monétaire et des formes qu’il a prises.

Programme

 

 

i